Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 00:34
Match littéraire Price Minister de la rentrée : j'ai reçu mon livre.

Cette année encore, j'ai postulé pour participer aux Matchs de la rentrée littéraire Price Minister Rakuten. J'ai choisi le livre "Sous les couvertures" de Bertrand Guillot, dont le thème me semblait plein d'originalité et de fantaisie, et j'ai eu la chance d'être sélectionnée. Il y a eu un peu de retard dans l'expédition des livres, mais ça y est, je l'ai reçu samedi.

 

J'étais heureuse comme une gamine avec son cadeau de Noël... voici mes photos du livre, en attendant que je le lise et que j'en fasse ma synthèse (j'ai un autre livre à finir d'abord).

Match littéraire Price Minister de la rentrée : j'ai reçu mon livre.
Match littéraire Price Minister de la rentrée : j'ai reçu mon livre.
Partager cet article
Repost0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 20:50
Ecrire, à nouveau... on continue un peu

Après quelques jours de réflexion sur le cours que mon histoire devait prendre, plusieurs pistes se présentaient à moi et il a fallu choisir, j'ai repris mon stylo plume cet après-midi et continué les aventures du Petit, qui s'étaient arrêtées à la page 5 dimanche.

 

La trame et le dénouement sont maintenant plus clairs dans ma tête, différents de ce que j'avais imaginé au début. Mais l'histoire a sans doute encore bien des surprises à me faire.

 

Maintenant, j'en suis à la page 8 en manuscrit (en traitement de texte, ça devrait faire dans les 3 ou 4 pages seulement).

 

 

Ecrire, à nouveau... on continue un peu
Partager cet article
Repost0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 08:38
Ecrire, à nouveau...

Quand je me suis fait mal au bras, j'ai réalisé que je ne pouvais plus ni tricoter ni crocheter pour un moment.

 

Sans se concerter, deux hommes de ma vie, mon père et mon mari, à plus de 1000 km de distance et à moins de 24h d'écart, m'ont dit : ce serait l'occasion de te remettre à écrire... ah oui, pas bête ça ! mais j'ai perdu l'habitude, ça fait depuis la naissance de Cécile que je n'écris plus chaque jour...

 

L'idée était peut-être tombée dans l'oreille d'une presque manchotte, mais pas d'une sourde ; une petite idée bizarre a germé dans mon esprit. Et comme je le faisais "autrefois" (pensez donc, c'était au 20ème siècle !), je l'ai laissée pousser quelques jours, en y pensant de temps à autres.

 

Ce matin, réveillée en sursaut à 6h 30 et incapable de me rendormir parce que l'Histoire me turlupinait, je me suis levée.

Sans même prendre le temps d'aller déjeuner, j'ai sorti un paquet de feuilles de classeur, mon stylo plume (ah oui, écrire un poè me ou une histoire, ça se fait au stylo plume, même si je n'ai toujours pas et n'aurai jamais celui de mes rêves) et j'ai commencé à écrire.

 

 

Photos du stylo de mes rêves, trouvées sur internet (même d'occasion, j'en ai vu à 290€, quand même...)
Photos du stylo de mes rêves, trouvées sur internet (même d'occasion, j'en ai vu à 290€, quand même...)

Photos du stylo de mes rêves, trouvées sur internet (même d'occasion, j'en ai vu à 290€, quand même...)

Voici le résultat d'une heure, ou une heure trente d'écriture.

 

Je ne sais pas si j'arriverai au bout, ni si ce sera une "bonne" histoire. De toute façon, ce n'est pas à moi de décider.

 

Mais je suis contente de pouvoir créer à nouveau . Je croyais cette source de création définitivement tarie.

Ecrire, à nouveau...
Ecrire, à nouveau...
Partager cet article
Repost0
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 08:18
Des romans sur des tricoteuses, j'aime  !

bonjour,

 

que faire quand on est bidouilleuse avec un poignet droit dans l'attelle ? A part customiser l'attelle comme vous l'avez vu ici (et encore, je continue... une vraie œuvre d'art à vendre aux enchères chez Drouot... quand je n'en aurai plus besoin hihihi) ?

 

Je continue à surfer sur internet, et pour reposer le bras droit, j'ai appris à utiliser la souris de la main gauche. Ce n'est pas difficile (puisque je suis partiellement gauchère et partiellement droiti ère et puis un p'tit peu ambidextre su r les bords). Mais c'est un peu perturbant de faire les clics gauches avec le majeur et les clics droits avec l'index hihi

 

Et puis je lis, je lis...

j'avais emprunté il y a quelques mois, en anglais, "le club des tricoteuses du samedi soir" de Kate Jacobs (dispo en anglais et en français sur Amazon)

photo trouvée ici : http://www.amazon.fr/Friday-Night-Knitting-Club/dp/0425265269/ref=sr_1_fkmr0_1?s=english-books&ie=UTF8&qid=1396769435&sr=1-1-fkmr0&keywords=kate+jacobs+the+friday+evening+knitting+club

photo trouvée ici : http://www.amazon.fr/Friday-Night-Knitting-Club/dp/0425265269/ref=sr_1_fkmr0_1?s=english-books&ie=UTF8&qid=1396769435&sr=1-1-fkmr0&keywords=kate+jacobs+the+friday+evening+knitting+club

J'ai beaucoup aimé ce livre, avec des personnages attachants, et j'ai demandé à la bibli de me réserver le 2ème volume, en français ou en anglais, peu importe.

 

En attendant, une amie m'avait dit du bien du livre "Les tricoteuses du bord de mer" de Gil McNeil... donc je l'ai emprunté et lu :

http://www.amazon.fr/gp/product/2824601698/ref=s9_simh_gw_p14_d0_i5?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=center-2&pf_rd_r=0BJMVMA9FQQEDNKGX2TD&pf_rd_t=101&pf_rd_p=455673027&pf_rd_i=405320

http://www.amazon.fr/gp/product/2824601698/ref=s9_simh_gw_p14_d0_i5?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=center-2&pf_rd_r=0BJMVMA9FQQEDNKGX2TD&pf_rd_t=101&pf_rd_p=455673027&pf_rd_i=405320

Alors que le résumé, sur la 4°de couverture, ne m'avait pas donné envie de le lire, j'ai été happée par l'histoire dès les 1ères pages et je l'ai lu en quelques jours (pendant mon arrêt maladie de février)

 

Et récemment, la bibli a reçu, pour moi, la suite du "Club des tricoteuses du vendredi soir : d'une vie à l'autre".

http://www.amazon.fr/gp/product/2824603402/ref=s9_simh_gw_p14_d0_i3?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=center-2&pf_rd_r=0BJMVMA9FQQEDNKGX2TD&pf_rd_t=101&pf_rd_p=455673027&pf_rd_i=405320

http://www.amazon.fr/gp/product/2824603402/ref=s9_simh_gw_p14_d0_i3?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=center-2&pf_rd_r=0BJMVMA9FQQEDNKGX2TD&pf_rd_t=101&pf_rd_p=455673027&pf_rd_i=405320

Ah la là, que c'est chouette,  ces histoires de groupes de femmes qui deviennent amies grâce au tricot, qui s'entraident, qui rien et qui pleurent...

 

Maintenant dans un tout autre registre, j'ai commencé le dernier Stephen King que je me suis commandé en anglais : Doctor Sleep, la suite de Shining... un régal !  Avec une semaine d'arrêt de travail, à mon avis, je vais l'avancer rapidement.

http://www.amazon.fr/Doctor-Sleep-version-Stephen-King/dp/1476727651/ref=sr_1_1?s=english-books&ie=UTF8&qid=1396770608&sr=1-1&keywords=doctor+sleep

http://www.amazon.fr/Doctor-Sleep-version-Stephen-King/dp/1476727651/ref=sr_1_1?s=english-books&ie=UTF8&qid=1396770608&sr=1-1&keywords=doctor+sleep

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 22:54

lady-hunt.jpg

 

Comme l'année dernière, je participe aux "Matchs de la rentrée littéraire 2013" avec Price Minister Rakkuten. Cette année, j'ai choisi "Lady Hunt", d'Hélène Frappat, pour le côté mystérieux et fantastique de l'histoire.

 

C'est l'histoire d'une jeune femme, Laura Kern, qui fait visiter des maisons pour les vendre et qui est hantée, chaque nuit,  par une maison dans ses cauchemars.

 

 

C'est l'histoire d'une jeune femme née des légendes : celles de la Bretagne de sa mère, celles du Pays de Galles de son père, celle de la Dame de Shalott (personnage de la geste des Chevaliers de la Table Ronde, à laquelle le poète anglais Tennyson a dédié un long poème, qui est un fil d'Ariane de ce roman).


C'est l'histoire d'une jeune femme qui se raconte sans indulgence à la 1ère personne du singulier et qui se cherche : est-elle envoûtée ? visionnaire ? malade, comme son père avant elle ? folle ? est-elle morte ? Est-elle en danger, ou bien est-ce sa sœur jumelle qu'il faut protéger ?

 

Pour se trouver, elle devra rencontrer des personnes étranges, des lieux inquiétants, remonter le fil de ses souvenirs, de son histoire, du passé de sa famille, afin d'avoir droit à un présent et à un avenir.

 

C'est un roman hanté, envoûtant, de 318 pages, très bien écrit et plein d'un suspense bien entretenu, que j'ai dévoré en 3 séances de lectures et qui m'a happée dès les premières pages.

 

 

J'ai aimé le mélange des genres (on y parle de légendes celtes, de poème épique, de folie, de maladie bien décrite).

J'ai aimé les différents événements, la galerie de personnages très différents, très réussis, très attachants.

 

J'ai aimé (mais c'est la prof d'anglais qui parle) les extraits du poème de Tennyson qui émaillent le texte (et qui sont tous traduits à la fin du roman). Cependant, ces extraits risquent de rebuter ceux qui ne lisent pas l'anglais.

 

Un petit bémol : je ne suis pas sûre d'avoir tout à fait compris la fin (j'ai dévoré si vite...) et je l'ai trouvé finalement trop court : j'ai eu du mal à refermer définitivement le livre et à abandonner ces personnages.

 

J'ai envie d'une suite. Et vite !

 

Ma note : 18/20

 

 


 


 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 09:59

Match_lit2.JPG

 

Je vous avais parlé récemment des matchs littéraires Price Minister.

On s'engageait à faire la critique d'un livre choisi parmi une liste, Price Minister nous envoyait le livre en question, puis on le lisait et on en faisait la critique.

 

Et si on parrainait un autre "lecteur-critique", on recevait un 2ème livre (de notre choix également) dans cette sélection (pour moi, "Une place à prendre de JK Rowling).

 

Match_lit1.JPG

 

Je n'ai eu aucun mal à choisir le livre dont je voulais faire la critique. Dès que j'ai vu le nom de Toni Morrison, j'ai su que ce serait ELLE.

 

Pourquoi Toni Morrison ? Cette femme (que j'ai découverte lors de mes études en fac d'anglais) m'émeut, me bouleverse et m'impressionne. Ses romans m'envoûtent.

 

Elle sait nous décrire la vie des Afro-Américains dans différentes périodes de l'histoire des Etats-Unis, à l'époque de l'esclavage (comme dans Beloved par exemple) ou dans les années 50 et ensuite, comme dans Home.

 

Ses personnages sont, pour la plupart, des êtres marqués dès leur naissance par le malheur puis malmenés par la vie, par le manque d'amour et de considération, par la piètre image qu'on leur a donnée d'eux-mêmes.


Et pourtant, on s'attache à ces personnages ; on ne fait pas que les plaindre, on finit par les aimer et on a du mal à refermer le livre tant qu'on ne l'a pas terminé. Ces personnages nous hantent, on a envie de savoir ce qui va leur arriver, comment ils vont "s'en sortir", si leur situation va s'améliorer. Et même une fois le livre terminé, on continue à penser à eux... ils nous hantent.

 

 HOME : comme dans d'autres récits de Toni Morrison, on suit les destins de plusieurs personnages, avec différents narrateurs. Très rapidement, des indices montrent que tous ces personnages ont des liens.

Dans les "gros romans", ça peut être difficile à suivre car on passe sans transition d'un  personnage à l'autre, mais dans ce petit texte de 150 pages, c'est moins complexe.

 

Ici, certains chapitres sont consacrés à un Afro-Américain pauvre, du nom de Frank Money. Il rentre de la guerre de Corée, psychologiquement détruit. Hanté par la guerre, par la mort, par la culpabilité, il alterne les périodes d'alcolisme et de sobriété.


Il s'est juré de ne jamais retourner dans son village, où il n'a que de mauvais souvenirs, parsemés dans le roman, tels les pièces d'un puzzle qui, mis bout à bout, nous aident à mieux comprendre son histoire, sa personnalité.

 

Et pourtant, dès le début, Frank voyage à travers les Etats-Unis pour retourner dans son village : il a reçu un télégramme disant que sa petite sœur était gravement malade et allait mourir.

 

Dans certaines pages, écrites en italique, c'est même Frank Money lui-même qui "parle", qui réagit à ce que le narrateur raconte sur lui. Il se dévoile, petit à petit.

 

D'autres chapitres sont consacrés à Ycidra, dite Cee. Son enfance auprès de Frank (on apprend assez vite qu'il est son grand frère et qu'il a veillé sur elle toute leur vie). Une fois Frank parti à la guerre, Ycidra a succombé au premier galant venu et s'est vite retrouvée seule. Elle a dû trouver du travail et subvenir à ses besoins. Elle a appris à se débrouiller sans son frère.

 

D'autres chapitres mettent l'accent sur Lilly, qui a, un temps, vécu une histoire d'amour avec l'ancien soldat Frank Money. On voit leur relation à travers les yeux de Lilly, on ressent plus, ou différemment, comment la guerre a détruit cet homme.


Que vous dire de plus sans tout vous dire ?

Frank va retrouver Cee à temps.

Chacun va suivre un long chemin pour apprendre à guérir de ses blessures, physiques, morales ou narcissiques.

Et en fermant le livre, on a envie de dire "Merci, Mme Morrison" et "s'il vous plaît, encore !"

 

A mes yeux et surtout dans mon cœur, ce livre mérite un bon 19/20.


 


 



Partager cet article
Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 09:35

livre.gif

beau livre trouvé sur internet

 

Edit : prolongation du délai pour lire & publier la critique sur votre blog ! 15 novembre au lieu du 1er novembre !

 


 

J'ai découvert, chez  Zabelle, une opération qui m'a tout de suite attirée : Price Minister organise une "rentrée littéraire" avec 1, voire 2 livres à gagner.

 

Comment faire ? Choisir 1 livre dans la sélection de  Price Minister ; il vous sera envoyé gratuitement ; en contrepartie, vous devez lire le livre et en faire la critique sur votre blog avant le 1er novembre 15 novembre (eh oui, ils jouent les prolongations !)


Je choisis HOME, de Toni Morrison, une auteure afro-américaine passionnante que j'ai découverte pendant mes études d'anglais.

 

Home.jpg

(photo prise sur le site de price minister)

 

Ca vous intéresse aussi ? Cliquer sur le livre, ou sur les liens   Price Minister de mon article, lisez le règlement et contactez Oliver.
Bon c'est bien beau, tout ça, mais ça ne me fera qu'un livre et j'ai parlé de 2 !

 

Et si, dans votre mail à Olivier, vous lui dites que vous venez de ma part (en lui donnant l'adresse de mon article), je recevrai peut-être un 2ème livre en cadeau de parrainage (j'aimerais bien lire le nouveau J.K. Rowling)

 

 

Alors, vous êtes tentés ?

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 00:18

Cecile perles

 

Hier matin, ma petite princesse est venue me réveiller à 9h (ça va, pour un dimanche !) en me disant "j'ai écrit un poème. Tu veux que je te le lise ?" Eh bé oui, bien sûr !

 

En l'écoutant, j'ai été drôlement épatée... pour une demoiselle de 8 ans 1/2, je n'en attendais pas autant ! ET comme ce poème m'a mise de belle humeur, j'ai envie de vous le faire partager, pour ensoleiller votre journée.

 


 

Les clés de la mer et du ciel

 

La mer a des étoiles

et le ciel aussi.

Etoile de mer, étoile de ciel.

Les coquillages sont comme des planètes.

Les poissons sont comme des comètes ou des étoiles filantes.

 

 

Bravo ma puce !

Partager cet article
Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 13:52

bonjour coccinelle

 

j'ai envie de vous parler de ma dernière lecture : le roman Sortilège de dentelle de Brunonia Barry, paru chez Calmann-Lévy en 2009.

 

sortileges-de-dentelle.jpg

Je l'ai emprunté à la bibli parce que le titre m'a attirée, et parce que dans le résumé, il parlait de lire l'avenir dans la dentelle. J'ai trouvé ça original.

 

L'histoire se passe à Salem, la ville de la chasse aux sorcières, à l'époque moderne. La sorcellerie y est devenu une activité lucrative et touristique, mais elle a toujours de farouches détracteurs, les Calvinistes, qui suivent Cal, une sorte de gourou.

 

L'héroïne est une jeune femme qui sait "lire la dentelle", comme toutes les femmes de sa famille ou presque. Mais suite a une vision terrifiante, elle a décidé à l'adolescence de ne jamais pratiquer cette activité. Elle a voulu mourir, a été "soignée" à coup d'électrochocs et d'un traitement médicamenteux lourd. Et quelques années plus tard, elle a quitté Salem.

 

Au début de l'histoire, elle y revient pour enterrer sa grand-mère. Elle y retrouve sa famille, avec qui elle entretient des relations douces-amères, des ami(e)s, son ancien amoureux. Elle replonge dans son passé, celui de sa famille, pour dénouer les fils d'un roman familial très embrouillé.

 

Je me suis littéralement laissée envouter par ce roman, car j'adore tout ce qui parle de surnaturel. La psychologie des personnage est complexe, et les rend attachants.


Le style narratif m'a plu, mais peut paraître déroutant car certains évènements sont racontés par plusieurs personnages différents, donc avec des points de vue différents, il y a des retours en arrière, des passages à la 1ère personne du singulier et des passages à la 3ème personne. Cela dit, tout ceci n'empêche pas de comprendre l'histoire.

 

Et j'ai adoré la révélation finale, qui nous faire reconsidérer sous un autre angle, tout ce qu'on a appris tout au long du roman.

 

J'ai lu sur le net des critiques négatives, des gens qui ont détesté ce roman. Moi, j'ai vraiment aimé, et j'ai pensé à toutes les copinautes qui font de la dentelle.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 16:01

ça s'apprend tout petit. La preuve !

 

free image hosting

 

Hier soir, au salon, Cécile s'était allongée à plat ventre sur mon ours géant pour commencer un livre emprunté l'après-midi même à la bibliothèque. Elle lisait dans sa tête mais Frédéric a été attiré par sa concentration et il est venu se joindre à elle pour regarder les images.

 

Partager cet article
Repost0

Casse-Bon... Qui ???

  • : Creativ-idees, le blog de Casse-bonbeca
  • : Venez partager ma passion des loisirs créatifs, mes tuto, mes recettes. Mais aussi parler de la nature, des enfants...
  • Contact

  • Casse-bonbec
  • Je m'appelle Corinne. Je suis mariée, j'ai 2 enfants que j'adore et entre mes loisirs créatifs,  ma famille, mon job et ma maison, il me faudrait des journées de 200 heures !
  • Je m'appelle Corinne. Je suis mariée, j'ai 2 enfants que j'adore et entre mes loisirs créatifs, ma famille, mon job et ma maison, il me faudrait des journées de 200 heures !

Cette année, j'ai tricoté/crocheté....

Chaque Chose À Sa Place.